région musicale évangéline

À propos de notre région

À propos de notre région

Les Acadiens de la région Évangéline ont toujours joui d’une vie communautaire intense où l’entraide et la coopération sont des principes bien ancrés dans le veines du peuple. L’esprit communautaire est toujours très vivant et se manifeste dans les nombreuses coopératives et dans les divers associations, organismes, regroupements et clubs qui livrent tant de différents services et qui organisent toutes sortes d’activités qui font la renommée de la région.

Bon nombre des citoyens ont un vécu historique commun qui nous unis. Nous avons une vie culturelle et sociale très active, bien entrelacée avec la nourriture traditionnelle qui est souvent réservée aux grandes fêtes (pâté, râpure, fricot, blé d’inde lessivé, poutine à trou, galettes blanches, etc.) et à la nourriture plus moderne que l’on mange très souvent (les fruits de mer et les produits de la ferme).

Nous parlons également un français avec un accent, un vocabulaire et une prononciation tout-à-fait particuliers. Les francophones d’ailleurs nous disent que nous parlons avec un accent anglais tandis que les anglophones nous disent que nous parlons avec un accent français. Ils ont tous raison…

Nous sommes reconnus pour notre musique traditionnelle (dans laquelle le violon joue un rôle vedette). Notre région a fait bourgeonner plusieurs vedettes et groupes de la scène artistique au fil des années : Angèle Arsenault, Barachois, Gadelle, Chuck & Albert, Vishtèn, Panou, Gameck, Paul D. Gallant, la Troupe des Danseurs Évangéline puis la liste continue.

Notre industrie touristique est intimement liée à notre culture et notre musique; de fait, notre marque de commerce et notre affichage proclame fièrement que vous arrivez dans nos « villages musicaux ».

Notre petite communauté bilingue vie principalement de quatre industries : l’agriculture (la pomme de terre, les fermes laitières et les éleveurs de bœuf surtout), la pêche/la transformation de poisson (le homard, le pétoncle et autres espèces), le tourisme et l’éducation. Une quantité de petites entreprises livrent également une panoplie de services essentiels et fournissent de nombreux emplois dans la communauté.

La communauté d’environ 3 300 personnes est munie d’une école (garderie, maternelle, primaire, intermédiaire et secondaire) ainsi que d’un collège communautaire, qui fournissent également bon nombre d’emplois. Un nombre impressionnant de gens travaillent aussi dans l’industrie de la construction.

Géographiquement, la région Évangéline est située dans le coin sud-ouest de l’Île-du-Prince-Édouard, et s’adonne directement sur la mer, principalement le long de la Baie Egmont. Elle comprend les municipalités de Wellington (https://villagedewellington.wordpress.com) et d’Abram-Village (https://abramvillage.ca), ainsi que des Lots 14, 15 et 16. Au total, on y compte 17 petits villages ruraux. Depuis quelques années, on positionne touristiquement ces villages comme « villages musicaux » puisque la musique y est omniprésente. La région est également desservie par (et composée de) trois paroisses catholiques (Notre-Dame-du-Mont-Carmel à Mont-Carmel, Immaculée Conception à Wellington puis St-Philippe et St-Jacques à Baie-Egmont) en plus d’un district de l’Église United à Wellington; chacune est bien fière de son église. Notamment, celle de Mont-Carmel, qui est construite en merveilleux style gothique, date de 1898. La région fait partie du comté de Prince; au niveau du découpage politique, elle fait partie de la circonscription provinciale Évangéline-Miscouche puis de la circonscription fédérale Egmont.

La communauté est munie de bureaux du gouvernement (Accès ÎPÉ où l’on peut accéder à toutes sortes de services, licences et permis provinciaux). Le Centre d’action rural de Wellington, pour sa part, offre un accès à des agents de développement économiques, entrepreneuriaux et communautaires provinciaux et fédéraux. Un magasin des alcools de la province est également installé dans l’épicerie de la région à Wellington.

On compte plusieurs installations sportives et récréatives dans la région, incluant une patinoire, un centre de conditionnement physique et une belle piste de qualité compétitive. En été, on peut se fier à du divertissement musical et/ou théâtral pratiquement à tous les jours et soirs, sinon à toutes les fins de semaine. Puis pour une petite région, elle offre une panoplie de festivals de tous genres, soit dans l’été et à l’automne, pour les touristes et les gens de la place.

La scène des motoneiges et des véhicules tout-terrain est particulièrement active ces dernières années grâce à une beau circuit de sentiers forestiers. Les gens deviennent de plus en plus consciencieux de la nécessité de se tenir en forme, donc de plus en plus d’occasions de conditionnement physique se présentent. Divers services de santé dans la communauté aident les gens à vivre leur meilleure vie.

Les quelques services qui ne sont pas disponibles dans la région Évangéline sont accessibles à quelques minutes dans les communautés avoisinantes (notamment la Ville de Summerside, qui se trouve à une vingtaine de minutes à l’est de la région).

La région Évangéline se fait un plaisir d’accueillir de nouveaux résidents et les invite à s’intégrer dans tous les aspects de la communauté. Son projet « Bienvenue Évangéline » vise spécifiquement y accueillir les nouveaux résidents.

Ce projet est mené par le Conseil scolaire-communautaire Évangéline, qui a pour but d’assurer le développement communautaire et culturel francophone de la région.

Messages récents

Calendrier communautaire

Contactez-nous

Le Conseil scolaire-communautaire Évangéline
1596, Route 124
Abram-Village, PE
C0B 2E0

Adresse civique temporaire :
6 rue Pondside
Wellington, PE
Téléphone : (902) 854-2166

Courriel : reception@cscevangeline.ca

Skip to content